Medhi DAVOUSE

Medhi DAVOUSE Gestionnaire de paie et coursier à vélo

Quartier Oudinot

Nancéien de naissance et de cœur, j’y travaille en tant que gestionnaire de paie et sur mon temps libre en tant que livreur à vélo. Parcourant la ville en tous sens pendant mon activité cycliste complémentaire, je ne peux que constater le manque d’infrastructures et la difficulté d’y circuler sainement. Cela amène à des conflits et des accidents toujours plus récurrents entre les cyclistes, les automobilistes et les piétons. J’ai donc décidé de créer un collectif de livreurs afin de fluidifier la communication entre les différents protagonistes. J’ai fait le choix de participer au collectif afin d’apporter ma modeste contribution et mes connaissances à un projet viable. Concernant la mobilité dans la ville, il est selon moi nécessaire de revoir les espaces urbains afin de permettre une circulation sécurisée pour tous les usagers et ainsi faire de Nancy une ville apaisée. Ce collectif permet, selon moi, de mettre en marche une dynamique citoyenne variée. Henry Ford a dit un jour : « Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès,travailler ensemble est la réussite. » Ce collectif est une réussite pour les nancéiens.

Je soutiens Mathieu Klein car au-delà des mots et des discours c’est un homme de terrain qui porte véritablement Nancy dans son cœur. Il a prouvé par ses engagements, sa disponibilité et son écoute qu’il a un projet fédérateur pour Nancy. Sa détermination et son action m’ont donnée envie de rejoindre Mathieu et de partager sa vision.

J’ai le rêve que chaque nancéien se réapproprie son quartier en lui redonnant une identité. Un Nancy où le point névralgique de la vie nancéienne ne se limite plus à la Place Stanislas mais bien à tous les quartiers de la ville. Un Nancy vert et agréable où la verdure prendrait le pas sur le minéral, où circuler de façon douce serait possible de manière sécurisée et d’une piétonisation logique du centre-ville. Enfin, un Nancy où la jeunesse serait aussi actrice de son développement.